top of page

Sortir de sa zone de confort en suivant son étincelle intérieure

Dernière mise à jour : 23 mai

L'intention du chemin thérapeutique que je propose est d'accompagner à oser suivre son étincelle intérieure... Mais c'est quoi exactement l'étincelle intérieure ? Pour expliquer ma vision de ce concept, je vais te partager une expérience personnelle marquante qui m'a clairement sorti de ma zone de confort en m'emmenant jusqu'en Australie.


Uluru ou Ayers Rock près d'Alice Spring en Australie
Uluru en Australie

  • Mon rêve d'enfance

  • Réaliser son rêve d'enfance...

  • Et sortir de sa zone de confort

  • C'est quoi l'étincelle intérieure ?

  • Quand et pourquoi est-on déconnecté de son étincelle intérieure ?

  • Se libérer du connu


Mon rêve d'enfance


Tout a commencé pendant mon enfance, je devais avoir une dizaine d'année lorsque j'ai développé un attrait, une passion pour l'Australie. J'ai d'abord été fascinée par les koalas, les kangourous, des animaux extraordinaires que je connaissais que par les livres et les documentaires animaliers. Grande fan de tennis, mon joueur préféré était of course Patrick Rafter, le champion australien de l'époque. À la télé, je regardais Hartley, coeurs à vif qui se passait à Sydney. À l'école, je faisais des exposés sur le pays et j'adorai apprendre l'anglais. Dans ma famille, personne ne comprenait, ni n'expliquait cet intérêt. Pour moi, mais c'était juste normal, comme une évidence. Et quand un jour j'ai annoncé à ma maman que je voulais partir faire un échange linguistique d'un an en Australie... je n'ai pas eu la réponse espérée. J'ai eu le droit à "passe ton bac d'abord" puis quelques années plus tard, "passe ton DEUG de droit".


Réaliser son rêve d'enfance...

Elle avait peur, elle n’était pas prête à voir partir sa petite fille à l'autre bout du monde, ce que j'ai bien compris. Mais c’était devenu mon rêve et j'avais bien l'intention de le réaliser tôt ou tard ! Alors, j’ai obtenu mon Bac, puis mon Deug. En parallèle j’ai préparé mon voyage en travaillant, en économisant et en cherchant une famille d’accueil et une école sur place.

J'étais majeure, j'avais économisé, ma mère avait eu plusieurs années pour se préparer, plus rien ne s'opposait à la réalisation de mon rêve ! À 20 ans, je suis partie vivre 6 mois à Perth en Australie. Ca a été une expérience personnelle extraordinaire, avec quelques moments difficiles et d'autres magiques. Une partie de moi ne voulait plus rentrer, une autre n'était pas prête à vivre aussi loin de sa famille sur le long terme. J’ai gardé avec ce pays un lien très fort. Je m’y sens bien, libre, comme chez moi. J’y suis retournée 3 fois par la suite.


Je me suis toujours demandé pourquoi j’avais été attirée par l’Australie aussi jeune. L’Australie est une Terre sauvage avec son peuple arborigène, ses lieux sacrés comme l'Uluru. J'ai aimé ce mélange entre sagesse ancestrale, culture arborigène, paysages variés (désert, forêt luxuriante, plage...) tout en ayant un pied dans la modernité avec ses villes côtières.


Et sortir de sa zone de confort


La réponse ne m'est arrivée que 20 ans plus tard. Sans le savoir, je suis partie là-bas pour me connecter à des vibrations que je ne trouvais pas en Europe, ces vibrations de pionniers, d’explorateurs, des personnes qui n’ont pas peur de l’inconnu… J'avais besoin de me connecter à l'exploratrice en moi, à la nature sauvage, aux sagesses ancestrales des lieux. Ce voyage a été initiatique, il a marqué le début de ma vie d'adulte et il m'impacte encore aujourd'hui.


Plus tard dans ma vie, ces vibrations me serviront à aller explorer les mémoires et blocages transgénérationnels qui m’empêchaient de suivre ma voie unique et personnelle, en dehors des sentiers battus. Le cheminement a été long et sinueux.

C'est mon étincelle intérieure qui m'a guidé vers l'Australie pour connecter à ces vibrations dont j'avais besoin pour sortir du carcan qui me limitait. Je me suis sentie assez "wild and free" pour aller vers l'inconnu en me lançant dans une nouvelle activité professionnelle. Aujourd’hui, ces vibrations m’aident à proposer des accompagnements "hors-cadre", des thérapies énergétiques et holistiques qui permettent à d’autres personnes de se reconnecter à leur étincelle intérieure et à les accompagner sur leur chemin d'évolution.


Comment sortir de sa zone de confort, se libérer du connu en suivant son étincelle intérieure
Suivre son étincelle intérieure

C'est quoi l'étincelle intérieure ?


Je te partage ici ma vision de ce que je mets derrière ce concept, ce n'est en rien la vérité. Pour moi l’étincelle intérieure, c’est cette part de nous qui sait et qui nous guide vers les expériences nécessaires à notre évolution. 


Elle sait parce qu’elle est connectée à la Conscience Supérieure, l’Univers, le Cosmos, Dieu.

On peut aussi l’appeler âme, essence profonde, part divine... peu importe. C’est cette part de nous qui n’a pas oublié qu’elle fait partie d’un Grand Tout et qu’elle est reliée en permanence avec ce champ quantique d’informations.


Elle nous guide et nous anime, c’est notre lien à la vie, cet élan vital qui nous permet de créer à partir de nos désirs profonds. Elle communique avec nous par synchronicité, signes, intuition, instinct…


Quand et pourquoi est-on déconnecté de son étincelle intérieure ?


Il y a des périodes dans nos vies où on n’a plus de rêves, plus de désirs. Trop absorbé par notre vie matérielle, on s’est coupé de notre élan vital, notre étincelle intérieure… C’est là en général qu’arrive une maladie, un accident, un burnout, un deuil… Ces épreuves de la vie sont là pour nous donner une chance de cheminer, de guérir et de reconnecter aux rêves, aspirations qu’on avait enterrés, oubliés.


Selon moi, on n’est jamais totalement déconnecté de notre étincelle intérieure, on n’a juste des difficultés à oser l'entendre dans notre brouhaha mental ou à oser suivre le chemin qu'elle nous indique. Car souvent, elle nous invite à sortir du connu pour prendre des chemins de traverse, sombres et dont on ne connaît pas l’issue… Sur la route, elle nous demande de nous dépouiller des sacs à dos du passé, des conditionnements familiaux et sociétaux, des croyances limitantes, pour créer notre voie unique et personnelle. 


Se libérer du connu


Notre étincelle intérieure nous guide vers l’inconnu pour notre évolution personnelle. Krishnamurti parlait déjà de "se libérer du connu" dans son livre éponyme en 1970. Aujourd'hui encore, c’est notre plus grande peur individuellement et c'est un défi à l'échelle de l'humanité si on veut voir émerger un monde plus conscient.


Lâcher le connu, le tangible, et se relier à plus grand que Soi pour suivre sa voie… C’est un saut dans le vide ! La peur fait partie de l’expérience, un rêve ça se construit et personne ne nous demande de le réaliser dans un temps précis… l'essentiel est d'avancer pas à pas sur le chemin guidé par notre étincelle. 


Si tu as besoin d'être accompagné sur ce cheminement, on peut en parler ensemble lors d'un appel découverte de 30 minutes, gratuit et sans engagement.



Comments


bottom of page